solutions finance entreprise

Comment financer une entreprise en difficulté ?

Rate this post

Lorsqu’une entreprise est en difficulté, elle possède un nombre important de solutions pour assurer sa survie et ne pas mettre la clé sous la porte. Cependant un chef d’entreprise peut vite s’y perdre lorsqu’il recherche des financements pour son entreprise en difficulté.

Voici un guide afin d’y voir plus clair sur les solutions à court et moyen terme pour renflouer votre trésorerie lorsque vous êtes une PME ou TPE en difficultés.

Optimiser sa trésorerie à court terme avec des solutions bancaires

Le crédit dé trésorerie: A privilégier pour les industriels

Un crédit de caisse est un type de prêt dans lequel l’établissement prêteur (la banque) vous accorde une certaine limite de crédit que vous pouvez utiliser selon vos besoins. Cette limite est basée sur le nantissement en espèces que vous avez constitué pour garantir le prêt.

Par exemple, si vous avez une entreprise et que vous devez financer une nouvelle machine, vous pouvez contracter un crédit de trésorerie auprès de votre banque et utiliser la machine comme garantie. Vous aurez ainsi accès à des fonds que vous pourrez utiliser pour acheter la machine, et vous ne paierez des intérêts que sur le montant effectivement emprunté.

L’affacturage: Pour les entreprises B2B

L’affacturage est un processus par lequel une entreprise peut vendre ses comptes débiteurs (factures) à un tiers à un prix réduit. Cette tierce partie est généralement une institution financière, telle qu’une banque ou une société d’affacturage.

En vendant ses créances, l’entreprise peut libérer des liquidités qu’elle peut utiliser pour financer ses opérations. Elle se débarrasse également du risque lié à l’attente du paiement des factures par les clients.

Il existe deux types d’affacturage : avec recours et sans recours. Avec l’affacturage avec recours, l’entreprise a la possibilité de demander à la tierce partie de recouvrer les factures si les clients ne paient pas. Dans le cas de l’affacturage sans recours, l’entreprise renonce à l’utilisation de l’argent et reçoit une somme forfaitaire. L’entreprise peut ainsi éviter le risque que ses clients ne paient pas leurs factures.

L’affacturage est donc à privilégier si vous êtes en difficulté avec votre entreprise après de nombreux impayés.

Cession de créances

En vendant ses créances, l’entreprise peut libérer des liquidités qu’elle peut utiliser pour financer ses opérations. Elle se débarrasse également du risque d’attendre que les clients paient leurs factures. L’entreprise reste reponsable cependant en cas de défaillance du débiteur.

L’escompte

L’escompte est une technique permettant d’obtenir rapidement des liquidités. L’escompte est une forme de crédit professionnel à court terme : la banque accorde une avance de trésorerie en échange de la cession d’un retour attendu, avec taux d’intérêts et commission compris par le contrat.

Financer son entreprise par l’intervention d’autres entreprises

Louer vos actifs non utilisez

Votre entreprise possède surement du matériel, des véhicules ou autre qui pourraient servir à une autre société. Dans ce cas il vous suffit de leur louer via une cession-bail !

De cette façon, vous pouvez aussi utiliser vos actifs comme garantie pour un prêt et vous ne risquez pas de perdre l’actif si quelqu’un ne le rembourse pas à temps.

Vendre ses dettes sous forme de titre

Lorsqu’une entreprise a besoin d’argent mais ne veut pas l’emprunter à une banque, elle peut vendre ses dettes à d’autres entreprises. C’est ce qu’on appelle la titrisation. L’entreprise qui achète les dettes accepte de rembourser l’entreprise initiale au fil du temps, avec des intérêts. C’est un bon moyen pour l’entreprise initiale d’obtenir de l’argent rapidement, sans avoir à passer par une banque.

Oui vous ne rêvez pas c’est bien ce qui a causé la crise des subprimes, c’est encore à la mode aujourd’hui mais hors de portée des PME car cela nécessite des montages complexes.

Financer son entreprise par l’intervention d’investisseurs particuliers

Lorsqu’une entreprise est en difficulté elle peut se tourner vers le financement des proches et des familles du ou des gérants. Mais souvent les montants sont trop important, c’est là que le crowdfunding prend le relais.

Il s’agit d’un moyen pour les entreprises de collecter des fonds auprès d’un grand nombre de personnes.

Les investisseurs peuvent donner de l’argent à un projet en échange de récompenses, comme des produits ou un accès anticipé aux futurs production.

Parmi les sites du moment on compte :

  • Indiegogo
  • Tudigo
  • Wiseed
  • KissKissBankBank

Chacun de ces sites de crowdfunding se spécialise dans un certain type de projet. Généralement le crowdfunding a plus de chances de fonctionner pour les entreprises porteusent d’un projet local véhiculant des valeurs forte (privilégier le circuit court par exemple).

Examinez les prêts et subventions du gouvernement

L’État et les collectivités locales aident les petites et moyennes entreprises en fournissant une assistance aux PME, notamment via des systèmes de crédit alternatifs à un coût inférieur à celui des banques.

Il existe une variété d’options pour les petites entreprises en difficulté pour obtenir un financement public. Elles sont cependant bien souvent spécifiques et complexes. Nous vous présentons les pistes principales mais n’hésitez pas à vous tourner vers votre CCI.

Codefi & Oséo

Les deux entreprises offrent des possibilités de financement à long terme dans des conditions strictes et avec un suivi.En partenariat avec les banques et les organismes de capital investissement, Oséo finance la croissance des PME et soutien les entreprises en période de crise.

On retient notamment:

  • Prêt à taux 0
  • Avance remboursable de CIR
  • Subvention
  • Convient aux entreprises < 400 salariés

Ces organismes proposent aussi de financier les audites et plans de restructuration.

Se tourner vers un médiateur des crédits

L’état à défaut de vous financer peut aussi intervenir pour vous donner de l’oxygène. Si le médiateur de crédit (co-géré par la diréction générale des finances publique et l’ursaff) estiment que votre société peut s’en sortir avec une aide sur du long terme, ils peuvent intervenir auprès des banques en votre faveur.

Le résultat est généralement un étalement sur vos délais de paiements et des plans de règlement de créance plus flexibles.

Aides et subventions par le secteur public et coopératif

Les autorités locales, les organisations nationales et européennes offrent une variété de subventions pour aider les entreprises à se créer et à se développer.

Les moyens de bénéficier de ces subventions sont nombreux et complexes, tout comme les critères : une subvention peut exiger la création d’emplois, tandis qu’une autre peut donner la priorité à l’emploi.

On vous invite à vous tourner vers votre CCI ou CMA pour plus de détails sur ces mécanismes de financements réservés aux entreprises en difficulté.

Le financement d’une entreprise en difficulté peut être difficile, mais avec la bonne approche, il est possible de trouver les fonds dont vous avez besoin. Dans cet article, nous vous avons donné quelques conseils pour trouver l’argent dont vous avez besoin pour maintenir votre entreprise à flot. Gardez à l’esprit que chaque situation est différente et rarement desespérée! Avec une planification minutieuse et un peu de chance, vous devriez être en mesure de remettre votre entreprise sur les rails.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *